Vaccins Covid-19: méfiez-vous des faux SMS et des communications


La question des vaccins contre Covid-19 est fortement revenue sur le devant de la scène ces derniers jours: d’une part, insister sur la campagne de vaccination est le seul moyen de sortir de la pandémie, d’autre part, les récents reportages sur les décès de sujets à qui a été administré le vaccin AstraZeneca a inévitablement un impact sur l’opinion publique. Alors que toute l’affaire évolue encore et qu’il n’y a aucune preuve du lien de causalité entre les événements, la note de la police postale et de l’Autorité italienne des médicaments intervient pour compliquer davantage les choses. Il y a deux cas sous observation:

  • La fausse déclaration de l’AIFA sur le vaccin AstraZeneca
  • Faux SMS de réservation

FAUX COMMUNICATION AIFA SUR LE VACCIN ASTRAZENCA

L’AIFA et la police postale ont réitéré le 12 mars que le seul lot de vaccin AstraZeneca dont l’utilisation est interdite en Italie est celui marqué code ABV2856. À la fin de la semaine dernière, les fausses nouvelles concernant le blocage d’autres lots se sont intensifiées. L’Agence italienne des médicaments a réitéré:

L’AIFA, après avoir appris qu’une fausse version du communiqué de presse de l’AIFA n ° 632 publié le 11 mars dans lequel de faux nombres de lots de vaccin AstraZeneca contre Covid19 circulent sur les réseaux sociaux, réitère que le seul lot de vaccin AstraZeneca soumis à l’interdiction d’utilisation sur le territoire national est le numéro ABV2856. L’AIFA a l’intention de vous rappeler que toute action visant à diffuser des informations fausses et dangereuses pour la communauté sera opposée par tous les moyens. L’AIFA se réserve le droit de prendre toutes les mesures juridiques appropriées contre une telle divulgation illégale.

La Police postale vous invite à consulter le site de l’AIFA pour trouver des informations fiables sur la campagne de vaccination et éviter de diffuser des informations reçues via des plateformes de messagerie dont l’origine n’est pas certaine.

Noter: pour mémoire, il est souligné qu’après le communiqué de l’AIFA, le procureur de la République de Biella a ordonné la saisie des doses d’un autre lot AstraZeneca, identifié par les initiales ABV5811, dans le Piémont, la Vénétie et d’autres régions italiennes pour enquêter sur la cause du décès d’un professeur piémontais à qui on avait injecté une dose de vaccin appartenant à ce lot. Pour le moment (15 mars), l’AIFA n’a pas encore prononcé de déclaration officielle sur ce lot spécifique.

FAUX SMS DE RÉSERVATION

D’un autre côté, il y a ceux qui veulent que le vaccin le fasse le plus tôt possible. Cette catégorie d’utilisateurs, et notamment les plus de 80 ans, est visée par une nouvelle campagne frauduleuse basée sur l’envoi Faux SMS qui vous invitent à contacter le numéro 1240 réserver la vaccination ou recevoir des informations. Ces SMS contiennent également un lien vers une prétendue adresse de réservation de vaccins sur laquelle il ne faut pas du tout cliquer:

Les autorités vous invitent à vous méfier de ces messages et à les signaler sur le site Internet de la Police postale (www.commissariatodips.it).