TIM est d’accord avec Dazn pour le football de Serie A 2021/2024


TIM, hier soir, a confirmé l’accord avec Dazn pour “la diffusion en streaming des matchs de Serie A au cours des trois prochaines saisons“. De toute évidence, l’accord est conditionné par la cession des droits de télévision, qui est consommée ces jours-ci. La société TLC, cependant, a réitéré qu’elle ne l’est pas”parmi les participants à l’appel d’offres lancé par Lega Calcio pour la cession des droits de télévision pour la période de trois ans 2021/2024“. En bref, le sien est seulement”un accord visant à intégrer l’accord de distribution déjà en place“.

En résumé, si Dazn obtenait le paquet de droits TV, TIM deviendrait l’opérateur de référence pour l’offre de ses contenus en Italie ainsi que pour le partenariat technologique. Plus précisément, nous parlons d’une collaboration qui il inclurait l’ensemble de l’offre de contenu sportif en direct et à la demande de Dazn à partir de juillet 2021.

Actuellement, Dazn a offert 840 millions d’euros à Lega Calcio, tandis que Sky a offert environ 750 millions d’euros. Bloomberg souligne cependant que Telecom Italia aurait convenu avec Dazn pour environ 340 millions d’euros par saison. De cette manière, le groupe anglais (anciennement Perform Group) pourrait assurer à la Ligue au moins 40% du montant dû par an. Et TIM propose à ses clients une offre extrêmement compétitive.

Cependant, il reste une question délicate à régler, à savoir la concurrence. Aujourd’hui Dazn fait partie des packages potentiels qui peuvent être activés sur TIMVision, mais il s’agit toujours d’une solution dédiée exclusivement aux clients TIM. Cet aspect supprimerait tous les autres et donc quelqu’un pourrait se tourner vers la loi antitrust pour clarifier. Il est vrai, cependant, que TIMVision offre un accès à des plateformes de streaming telles que Netflix, Disney +, Eurosport et bien d’autres sans entrer dans les mérites des contenus individuels. La question serait encore plus délicate si TIM décidait de conditionner ses forfaits football pour ses clients. Bref, le nœud antitrust sera sans aucun doute le protagoniste dans les mois à venir.