TIM 5G Free xTE: comment essayer les réseaux nouvelle génération pendant 1 mois


Clients TIM avoir la possibilité d’essayer gratuitement pendant un mois là-bas navigation Web sous le réseau 5G, le cas échéant et avec les smartphones compatibles avec les réseaux de nouvelle génération. L’opérateur téléphonique a en effet lancé une campagne promotionnelle à travers laquelle certains clients se voient proposer l’activation de 5G gratuit xTE. Elle dure 30 jours, après quoi l’offre est automatiquement désactivée.

Si vous n’avez pas de smartphone 5G disponible ou que vous vivez dans une zone non encore couverte, il sera toujours possible de profiter de l’offre pour naviguer à la vitesse maximale disponible, à savoir 4G + ou 4.5G, avec des téléchargements jusqu’à 300 et 700 Mbps respectivement.

Nous avons essayé la 5G de TIM: pas seulement la vitesse



05 juil

COMMENT IL EST ACTIVÉ ET COMMENT ÇA MARCHE

Pour l’activer, il vous suffit d’accéder à la rubrique Offres pour Vous sur l’application MyTIM ou dans l’espace client du site. L’offre dure un mois et est entièrement gratuite. À la fin des 30 jours, il sera automatiquement désactivé et vous reviendrez à la navigation à la vitesse précédente. Une condition nécessaire pour accéder à la promotion est la présence de crédit résiduel sur la carte SIM.

TIM’S 5G

Au-delà de cette initiative, pour naviguer dans les offres 5G TIM sur le site officiel Avance: comprend les minutes et les SMS illimités, 50 GIGA jusqu’à 2 Gbps (illimités si vous avez TIM Unica à la maison), l’itinérance UE incluse, ainsi que TIMMusic et 3 mois de TIMGames. Le coût mensuel est de 29,99 euros, avec des frais d’activation de 9 euros.

L’ère 5G de TIM en Italie a commencé à l’été 2019 avec les premières offres Advance: à Turin et Rome, d’autres villes ont progressivement rejoint, comme Milan, Bologne, Vérone, Gênes, Florence, Matera et Bari (mais aussi l’hippodrome de Monza). À la fin de cette année, il y en aura 120 au total. L’opérateur téléphonique a conclu une importante collaboration avec Vodafone (et INWIT) pour le partage des antennes, un accord conclu l’année dernière qui a sanctionné la division du contrôle d’INWIT avec les 37,5% des actions chacun.