Nokia vert et ambitieux: la moitié des émissions d’ici 2030 pour les infrastructures et la 5G


Comme toutes les autres grandes entreprises opérant dans le domaine de la technologie et des télécommunications (la dernière en ordre chronologique était Google), aussi Nokia – la “vraie”, c’est-à-dire l’entreprise qui s’occupe des infrastructures de réseau – renouvelle la sienne engagement envers l’environnement en regardant de nouveaux objectifs encore plus ambitieux par rapport au passé.

Les efforts en matière d’environnement et de réduction de son empreinte écologique ont été recalibré: d’ici 2030, les émissions générées par ses activités et ses produits seront réduites de moitié par rapport à celles générées en 2019, conformément au scénario prévoyant un réchauffement climatique limité à 1,5 ° C et donc plus sévère que celle prise en compte depuis 2017 d’une augmentation de température de 2 ° C.

L’intention est d’étendre la Cibles fondées sur la science (¹) à tous les produits qui composent l’offre et les activités de l’entreprise, de la logistique aux étapes individuelles de la chaîne de production, de l’assemblage des fournisseurs aux opérations directement imputables à Nokia. “Une course contre la montre“, il l’a défini Pekka Lundmark, Président et chef de la direction de Nokia depuis mars de l’année dernière. Et c’est pourquoi les objectifs sont progressivement redéfinis pour concilier l’offre avec le principe de durabilité environnementale.

Nokia rapporte quelques exemples vertueux, essentiellement attribuables à réduction systématique de la consommation d’énergie obtenu à partir des optimisations logicielles et matérielles, al la conception des produits et à un plus utilisation efficace des ressources. Ceux-ci incluent le chipset Requin des récifs utilisé dans les produits radio AirScale (on en a parlé en 2018 lorsque les installations de Nokia ont été adaptées à la technologie 5G), ou l’antenne active compacte minimisant l’utilisation de matériaux, ou la station de base à refroidissement liquide qui réduit la consommation d’énergie de 90% et Émissions de CO2 de 80%.

(1) objectifs définis par l’initiative SBT pour réduire les émissions conformément aux dispositions de l’Accord de Paris. L’initiative rassemble 1 245 entreprises du secteur privé, et Nokia en fait partie.

Crédits image d’ouverture: Pixabay