Nokia, des coupures en cours: entre 5000 et 10000 emplois en péril


Dans une tentative de réduire les coûts de gestion et d’augmenter les investissements dans la recherche et le développement, Nokia supprimera entre 5 000 et 10 000 emplois au cours des deux prochaines années dans le monde entier.

Pour le moment, il n’y a aucune information concernant les pays les plus touchés, cependant, comme le confirme un communiqué publié par la société finlandaise, les réductions s’élèveront à environ 600 millions d’euros. Nokia compte actuellement environ 90000 employés dans le monde dans plus de 100 pays et a déjà supprimé des milliers d’emplois depuis 2015, la plupart depuis l’acquisition d’Alcatel-Lucent en 2016.

À ce stade, cependant, selon un porte-parole de l’entreprise, il n’y a que des estimations:

“Il est trop tôt pour commenter en détail car nous venons d’informer les comités d’entreprise locaux et nous nous attendons à ce que les processus de consultation commencent dans la mesure du possible”

Nokia tente de rattraper son retard sur la 5G et, poursuit la note, prévoit également d’investir dans le cloud computing et la recherche sur les infrastructures numériques.

En Finlande, où se trouve le siège social de la société, environ 300 emplois seront probablement créés, principalement dans les bureaux d’Helsinki. Au Royaume-Uni, il y aura une centaine de licenciements. La France, où Nokia a supprimé plus de 1 000 emplois l’année dernière, sera épargnée par cette série de coupes. Ici, l’engagement avait été de préserver les emplois pendant deux ans et d’élargir les équipes de R&D pour en faire un atout au sein du groupe.

C’est le commentaire du PDG de Nokia, Pekka Lundmark, qui a repris les rênes de l’entreprise l’année dernière et qui présentera sa stratégie à long terme dans les prochains jours:

“Les décisions susceptibles d’avoir un impact sur nos employés ne sont jamais prises à la légère. Ma priorité est de m’assurer que tout le monde est soutenu dans ce processus.”

Après avoir vendu son activité de téléphonie à Microsoft, Nokia s’est concentré sur les équipements de télécommunication. Il a par la suite conclu un accord de licence pour sa marque Nokia avec HMD Global.