Livraison de nourriture, les livreurs sont des employés: amendes et obligation d’embauche

  • Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs)
  • LA PENSÉE POSITIVE: Comment atteindre vos objectifs et mener une vie positive à travers le pouvoir de la pensée
  • La PNL de A à Z: Comment la PNL vous aidera à atteindre vos objectifs et réussir dans la vie
  • La communication non-violente au quotidien


Grande victoire pour les «cavaliers» du secteur de la livraison de nourriture: le parquet de Milan a établi que Deliveroo, Glovo, Just Eat et Uber Eats, qui jusqu’à présent ont tout basé sur des contrats de travail indépendant occasionnels, devront régulariser environ 60000 employéset payer amendes de 733 millions d’euros (plus d’autres qui seront finalement décidés par l’INPS et l’INAIL).

Pour éviter d’aller au procès, les entreprises devront proposer au moins le fameux “co.co.co” aux livreurs contrats de collaboration coordonnée et continue, ce qui garantirait un minimum de protection du point de vue des vacances, des fonds communs de placement, des horaires, de la sécurité et des cotisations. Le procureur général de Milan Francesco Greco déclare:

Ce n’est plus le moment de dire que les cavaliers sont des esclaves, le moment est venu de dire que ce sont des citoyens qui ont besoin d’une protection juridique.

L’enquête a été dirigée par le procureur adjoint Tiziana Siciliano et par le Premier ministre Maura Ripamonti; enquêtes sur le terrain, qui comprenaient également l’interview de plus de 1000 coureurs, ont plutôt été dirigées par l’Unité de protection du travail des carabiniers, dirigée par le colonel Antonino Bolognani. Naturellement, les associations de coureurs se réjouissent, après avoir gagné plus tôt cette année contre l’algorithme “discriminatoire” de Deliveroo.

De nombreux problèmes critiques ont émergé des enquêtes: de la conduite routière souvent dangereuse et limitée, causée par une surveillance des algorithmes jugée trop oppressante et sévère, à l’absence d’assurance et d’équipement de sécurité adapté aux vélos. Cependant, les enquêtes ne sont pas encore terminées: les enquêteurs veulent voir encore plus clairement du point de vue financier, et s’assurer que toutes les taxes ont été payées régulièrement.

Pour le moment, il n’y a pas de déclarations des entreprises concernées, mais il faut noter que, ces derniers jours, Just Eat avait déjà annoncé qu’il commencerait à embaucher des cavaliers. Ils commenceront en mars 2021 et partiront de Lombardie; le taux horaire sera d’environ 9 euros de l’heure (7,5 euros de base plus des primes pour le nombre cible de livraisons).