IONITY, la joint-venture recherche de nouveaux investisseurs


IONITÉ, la joint-venture de constructeurs automobiles tels que Volkswagen, Hyundai, Daimler et BMW, serait à la recherche de nouveaux investisseurs. Selon Reuters, il serait disposé à vendre une participation minoritaire pour obtenir un chiffre compris entre 400 et 500 millions d’euros. Selon les rapports, IONITY a choisi de s’appuyer sur BNP Paribas pour mener à bien ce projet.

Il semble qu’il existe déjà des entreprises intéressées, notamment Macquarie, EQT, Meridiam, OMERS et IFM. Des contacts préliminaires sont déjà en cours avec certains d’entre eux. Pour le moment, sur la question IONITY, elle s’est limitée à communiquer qu’elle étudie de nouvelles opportunités d’investissement pour l’extension de son réseau de recharge.

IONITY est en dialogue permanent avec ses partenaires de coentreprise et examine de nouvelles opportunités d’investissement pour développer l’infrastructure de recharge rapide. En principe, les actionnaires supplémentaires sont les bienvenus pour la coentreprise.

Au lieu de cela, il n’y aurait pas de commentaires des autres parties citées par le rapport de Reuters. Les raisons de cette décision n’ont pas été mises en évidence mais on peut supposer que la joint-venture est à la recherche de nouvelles liquidités pour accélérer son projet de construction d’un grand réseau de recharge rapide pour voitures électriques en Europe. Après tout, les coûts sont élevés. Le plan original était d’installer 400 stations d’ici fin 2020. Cependant, les choses vont un peu plus lentement que prévu, en partie à cause de l’urgence sanitaire.

Actuellement, ils sont déjà 336 stations sont actives et 39 sont en construction. À ce stade, il ne reste plus qu’à attendre les nouvelles. Les nouveaux investisseurs pourraient leur permettre de procéder plus rapidement avec le plan complet de l’original et peut-être commencer à élaborer un deuxième plan pour l’expansion du réseau de recharge.