Hyundai et Kia: pas de négociations avec Apple


Hyundai et Kia ils communiquaient ne pas être en pourparlers avec Apple pour le développement de voitures électriques autonomes. Une déclaration qui semble mettre fin à des semaines de spéculation sur l’éventuel accord entre le groupe coréen et la société américaine. Tout était écrit sur l’accord, mais en peu de temps, il est passé d’un accord qui pour certains semblait être une question de jours à une interruption des négociations. En fait, au cours du week-end, un nouveau rapport Bloomberg est apparu, soulignant que les pourparlers avaient été interrompus.

Aucune raison précise n’a été donnée. Peut-être, a-t-on dit, à Apple ils n’ont pas aimé toutes les fuites de nouvelles des dernières semaines. Maintenant, cependant, vient cette déclaration officielle qui déclare qu’il n’y a pas de négociations en cours. L’effet immédiat a été un bruit sourd dans les stocks des deux fabricants coréens.

En fait, le communiqué ajoute que le groupe coréen a reçu des demandes de collaboration pour le développement de voitures électriques autonomes de diverses entreprises mais que les discussions sont à un stade précoce et qu’aucune décision n’a été prise.

Ce sont des mots pas trop différents de ceux utilisés par le groupe coréen au début de l’histoire. Cependant, l’aveu de négociations avec Cupertino avait «échappé» à l’époque. Mais l’histoire se termine-t-elle vraiment ici ou pourrait-il y avoir des développements différents à l’avenir? Difficile, pour le moment, de comprendre. Il se peut que les discussions puissent alors reprendre, peut-être en faisant profil bas en faisant très attention, cette fois, à ne rien divulguer. Ou peut-être Cupertino n’a-t-il pas vraiment apprécié les rapports continus qui ont été publiés sur l’avancement des négociations, qui ont fourni des dates et des chiffres précis et ont décidé de couper tout dialogue. Après tout, Apple n’a jamais voulu s’exprimer sur les nouvelles rapportées dans la presse.

Cependant, on ne peut manquer de mentionner qu’il est également apparu que le groupe coréen il ne semblait pas particulièrement heureux de travailler avec un partenaire aussi maladroit qu’Apple. Bien sûr, les deux sociétés auraient eu des avantages mais les Coréens n’aimaient pas l’idée de passer pour de simples fournisseurs de Cupertino. Bref, la signature ne sera certainement pas là le 17 février comme quelqu’un l’a pourtant affirmé il y a peu de temps.

Il ne reste plus qu’à attendre quelques informations susceptibles d’éclairer cette histoire complexe mais il est possible que la négociation Apple-Hyundai-Kia ne soit plus évoquée. Nous savons, cependant, que Cupertino regardait également autour de lui, ne se concentrant pas uniquement sur le fait de parler avec le groupe Hyundai. Bien qu’il n’y ait pas de détails, il est possible que la société américaine discute déjà avec d’autres constructeurs automobiles pour le développement d’Apple Car.