Huawei en difficulté: réduira de 60% la production de smartphones

  • La production de l'espace


Une 2021 décidément difficile est attendue pour Huawei qui, en raison de l’interdiction imposée par l’administration de l’ancien président des États-Unis, Donald Trump, dans le désormais lointain mai 2019, continue de voir ses division smartphone contrat de plus en plus.

Selon les indiscrétions de sources industrielles, la société chinoise a décidé de réduire encore la production pour les prochains mois, de l’ordre de 60%, à la fois en raison des difficultés importantes dans l’approvisionnement des composants et des expéditions dans le monde qui ont touché en 2020 70 millions, soit plus de moitié par rapport aux 189 millions prévus. Au cours du quatrième trimestre de 2020, selon les données de la société de recherche IDC, Huawei a vendu 32 millions de smartphones dans le monde, contre 56 millions au même trimestre de 2019.

L’inclusion dans la soi-disant «liste des entités» a mis Huawei en grande difficulté, non seulement pour l’exclusion de la création de réseaux 5G dans de nombreux pays à travers le monde, mais aussi pour l’utilisation de la plate-forme d’exploitation Android de Google dans son «complet “, avec toutes les applications les plus utilisées par les utilisateurs – y compris YouTube, Gmail, Google Maps et autres – le forcer à utiliser la version AOSP, open source, en l’enrichissant de son propre magasin et de diverses applications utiles pour combler les lacunes: Docs, Petal Search et Petal Maps. Mais évidemment, tout cela n’a pas suffi à convaincre les utilisateurs.

Cependant, pour être plus indépendant, Huawei développe sa propre plate-forme d’exploitation propriétaire, HarmonyOS, conçue avec l’idée de pouvoir l’étendre à une large gamme d’appareils, qu’il a déjà commencé à apporter à certains de ses smartphones. et qui devrait débuter officiellement avec la prochaine série P50.

Au cours des dernières semaines, de nombreuses rumeurs ont circulé sur des décisions susceptibles de modifier profondément la structure de l’entreprise. Huawei, comme indiqué, serait en pourparlers pour vendre les marques de la série P et de la série Mate. Ren Zhengfei, fondateur et PDG de la société chinoise, a fermement nié cette possibilité sans l’exclure complètement, la définissant comme “le dernier recours”.

Dans les prochains jours, Huawei annoncera cependant un nouveau smartphone pliable, le Mate X2, qui devrait utiliser un processeur HiSilicon Kirin 9000probablement le dernier chipset que la société pourra produire. Contrairement aux modèles précédents, celui-ci aura un écran pliable à l’intérieur, similaire au Galaxy Z Fold 2 de Samsung.