Google Play, les commissions réduites de moitié pour 99% des développeurs depuis juillet


L’une des controverses les plus turbulentes dans le monde de la technologie est celle qui voit un côté Pomme est Google, et d’autre part les développeurs: au centre se trouvent les commissions sur les achats intégrés, jugé trop élevé et capable de créer un environnement anticoncurrentiel. L’affrontement frontal entre Epic Games et Cupertino concernant l’interdiction de Fortnite au cours de cet été a certainement attiré l’attention des médias sur un problème que des réalités comme Spotify avaient soulevé depuis un certain temps, sans grand-chose.

Apple en novembre a accordé une première ouverture aux développeurs en acceptant de réduire de moitié les commissions de 30 à 15% mais seulement pour les plus petites réalités, et aujourd’hui Google a annoncé qu’il prendrait une mesure similaire.

Même dans le cas de Google, le pourcentage retenu sur toutes les transactions effectuées via la plateforme s’élève normalement à 30%: à partir du 1er juillet 2021, il sera réduit à 15% chaque année pour tous les développeurs (petits et grands) mais uniquement jusqu’au premier million de dollars de revenus. Après ce seuil, les commissions sur les revenus ultérieurs reviendront à 30% jusqu’à l’année suivante. Avec cette mesure, précise Google, 99% des développeurs (qui gagnent donc moins d’un million de dollars par an) n’auront jamais à payer plus de 15% au géant de Mountain View.

Ces manœuvres tendent certes une main à la base des développeurs, mais les conflits avec les réalités majeures – voir Epic Games et Spotify – sont voués à durer longtemps, et à produire d’autres effets – le temps nous dira lesquels.