Apple mise sur l’Inde pour la production d’iPhones et désormais d’iPad


Selon ce que rapporte Reuters, Pomme serait prêt à démarrer la production d’iPad en Inde, et serait en train de négocier un accord avec le gouvernement indien qui est prêt à lancer un programme d’incitation dans le but d’augmenter les exportations dans le secteur technologique, et en particulier dans celui des composants et produits informatiques.

Le géant de Cupertino aurait manifesté son intérêt pour le scénario, mais tenterait de remédier (avec d’autres entreprises) à des conditions plus avantageuses. Le montant alloué équivaudrait à environ 1 milliard de dollars, et la demande est de le faire passer à 2,7 milliards de dollars: une augmentation jugée nécessaire pour compenser le manque de tissu infrastructurel de la chaîne d’approvisionnement.

Sur le devant de iPhone, Apple a déjà depuis quelques années commencé à regarder l’Inde avec une conviction croissante: à long terme, l’objectif est d’abandonner progressivement la Chine, mais un coup de pouce est également venu de la taxation imposée par le gouvernement indien sur les produits technologiques importés précisément pour production. L’iPhone 11 a été le premier haut de gamme à être fabriqué en dehors de la chaîne d’approvisionnement chinoise, et cet été, la nouvelle est venue d’un investissement de 1 milliard de dollars de Foxconn en Inde pour agrandir les usines de production engagées dans l’assemblage de l’iPhone par.

Et en restant sur le thème de l’iPhone, selon l’actualité recueillie par Digitimes Pegatron (qui est le deuxième assembleur d’iPhone au nom d’Apple après Foxconn) aurait acheté un terrain d’une valeur de 14 millions de dollars à Chennai avec l’intention de l’attribuer à des usines iPhone dédiées, créant ainsi 14000 nouveaux emplois. Bref, l’Inde apparaît de plus en plus comme une case centrale de l’échiquier de Cupertino.