Activision Blizzard licencie 50 salariés: une carte cadeau dans l’indemnité de départ


Activision Blizzard a annoncé hier le licenciement de 50 salariés de diverses divisions avec un profil commun, c’est-à-dire une profession principalement liée à l’organisation d’événements en direct et au secteur de eSport. La mesure est le résultat d’une restructuration interne qui, comme l’a déclaré un porte-parole de la société de logiciels un Bloomberg, répond aux évolutions du marché imposées par la pandémie:

Les joueurs choisissent de plus en plus de se connecter à nos jeux numériques et l’équipe d’esports, tout comme les entreprises de sport traditionnelles, a dû adapter son activité à l’impact de la pandémie sur les événements depuis que je vis.

Encore une fois comme rapporté par Bloomberg, les employés mis à la porte recevront trois mois d’indemnité de départ et – avec un peu d’ironie amère – un 200 $ CAD cadeau valable pour la plate-forme Battle.net PC par Activision Blizzard. Les coupures concernent également certains employés du studio King dédiés au développement de titres mobiles: le fameux Candy Crush est leur création.

Au-delà de l’urgence sanitaire prolongée, qui empêche matériellement des événements majeurs tels que les tournois Overwatch ou Call of Duty de se dérouler, probablement au sein d’Activision Blizzard cette année d’expérimentation forcée en déplaçant l’ensemble de la structure compétitive en ligne a conduit à une réflexion plus profonde: il est possible que même à l’avenir, lorsque les émissions en direct reviendront, la composante en ligne continuera à conserver un rôle différent et renforcé par rapport à ce qui s’est passé auparavant.