À partir de mars, l’AP est encore plus numérique: la nouvelle étape du décret de simplification commence


Le premier mars 2021, entre deux lundis, sera une date importante pour les relations entre les citoyens italiens et l’administration publique: une nouvelle étape du «décret de simplification» est franchie, qui prévoit l’élimination de toutes les informations d’identification pour accéder aux services en ligne qui ne sont pas le SPID, la carte d’identité électronique et la carte des services nationaux. À partir du 1er mars 2021, il ne sera plus possible, par exemple, d’obtenir de nouvelles informations d’identification Fisconline, ou celles qui sont propriétaires de l’Agence du revenu; ceux déjà libérés seront valables encore quelques mois, puis ils seront désactivés.

Le nouveau chapitre de la numérisation de l’AP n’est certainement pas nouveau à partir de maintenant: l’opportunité du «rappel» après quelques jours appartient désormais à l’Agence des recettes, qui rappelle le retrait du système Fisconline. Avec le nouveau régime, entre autres, les services et les opérations que les citoyens pourront effectuer à distance augmenteront: par exemple, les municipalités pourront émettre des certificats sans avoir à se rendre dans les bureaux.

Le SPID devient de plus en plus essentiel: la pandémie COVID-19 l’a rendue très populaire, et on s’attend à ce qu’au début du mois de mars il y ait une nouvelle augmentation des demandes. Pour le moment ce n’est pas encore tout à fait indispensable, disons, mais cela nous permet de soulever plus qu’un mal de tête. Afin de ne pas être au dépourvu, nous vous suggérons de lire d’abord notre spécial sur le sujet, qui explique comment cela fonctionne et comment l’obtenir (principalement gratuit), et ensuite inscrivez-vous dès aujourd’hui ou dans les prochains jours, sans attendre début mars. Ceci afin d’éviter le chaos de mauvais services qui a été observé lors du bonus de mobilité.